FSSPX Nouvelles & Événements

Journal de route avril - juin 2018

01 Août, 2018

Journal de route du Supérieur de district, M. l'abbé Pascal Schreiber,

paru dans Le Rocher c'est le Christ n° 114 – août - septembre 2018

21 avril 2018

Le pèlerinage d’Ecône à Saint-Maurice s’est mis en mouvement. Ne fait-il pas aussi chaud qu’au Flüeli l’année dernière se demande un pèlerin ? Bonne question ! Depuis que les mesures existent, des températures records pour le mois d’avril sont enregistrées ces jours à Sion.

Je suis curieux de voir s’il y a autant de personnes ici que la semaine dernière au pèlerinage de Werthenstein. Je compte 158 pèlerins venant pour la plupart du canton du Valais. Les fidèles des autres cantons ne semblent pas bien connaître cet événement.

Mais comme la marche d’aujourd’hui est plus longue que celle de Werthenstein, le compte est bon : 230 personnes x 16 km est égal à 160 personnes x 23 km !
Que saint Maurice ne soit pas seulement prié pour obtenir de nombreuses vocations au service de Dieu, mais aussi pour ressusciter en nous tous l’esprit des martyrs ! Le terme "martyr" qui vient du grec signifie "témoin". Soyons donc témoins de Jésus-Christ et de son Eglise. Témoigner dans un monde indifférent au Christ et à son Eglise !

5 mai 2018

« Ce fut un très bel enterrement – si l’on peut s’exprimer ainsi au sujet d’un enterrement – me dit une personne à l’issue des funérailles de Mme Ortense Graber ». C’est vrai que toutes les messes d’enterrement ne sont pas des messes solennelles et qu’elles ne sont pas toutes célébrées dans de magnifiques églises comme celle d’Uznach.

Mme Graber est entrée dans l’éternité après une vie pleine de mérites. Il y a un quart de siècle, elle transformait son restaurant familial "Gemsli" en "Chapelle Saint-Meinrad". Elle appartenait au Tiers-Ordre et donc à la famille spirituelle de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X. Elle assistait à la messe quotidiennement.

Tous les prieurés (au sens large) auprès desquels Mme Graber a œuvré ont envoyé un représentant à la cérémonie : l’abbé Jean-Jacques Udressy de Wangs, l’abbé Stefan Pfluger de Wil et l’abbé Raphaël Granges de Menzingen.

6 mai 2018

Connaissez-vous Corjolens ? Ça m’étonnerait ! Il s’agit d’un petit hameau de la commune d’Avry près de Fribourg. C’est ici qu’une fidèle de notre communauté de Fribourg, Mme Rose-Marie Messer, possède une magnifique maison à laquelle est attaché un jardin de conte de fées. Presque toute la communauté de Granges-Paccot s’est rassemblée aujourd’hui sur cette propriété pour célébrer le 70e anniversaire de l’abbé Heinrich Mörgeli.

Ce qui me réjouit particulièrement, c’est que l’événement est organisé par la génération du jubilaire lui-même. A 70 ans, heureux et expérimenté, bénéficiaire de l’AVS, l’on n’est donc pas vieux et inactif pour autant, bien au contraire. C’est bien le cas de l’abbé Mörgeli dont le feu intérieur l’incite toujours à faire de grandes choses.

15 au 19 mai 2018

La prochaine visite canonique m’appelle à Wangs : des entretiens du matin au soir, plus longs avec les prêtres et les frères, plus courts avec les employés. Ces conversations fournissent un aperçu complet de la vie de la communauté et de l’école. La passion avec laquelle on travaille au pied du Mont Pizol saute aux yeux.
Deux activités divertissantes apportent une détente bienvenue.

Un soir, je joue à l’Unihockey avec les étudiants de 3e année et nous perdons à la séance de tirs au but contre les étudiants de 2e année.

Si l’entraîneur ne s’était pas précipité pour aider les plus jeunes, nous les aurions battus à plate couture ! Néanmoins, toutes nos félicitations aux étudiants de 2e année pour la victoire de ce soir, et plus encore pour l’excellente 5e place au Championnat suisse à Zofingen deux semaines plus tard. En tant que représentant du canton de Saint-Gall, ils se maintiennent jusqu’en quart de finale au tournoi où ils perdent contre l’équipe des Grisons.

Un autre soir, c’est une procession aux flambeaux en l’honneur du Mois de Marie qui nous emmène de l’Institut à la grotte centenaire construite par le célèbre prêtre herboriste Johann Künzle . A l’époque du Kulturkampf, ce prêtre s’est engagé à préserver les écoles catholiques en Suisse. Aujourd’hui son ancien « Kurhaus » à Wangs est devenu notre Institut Sancta Maria !

Que la patronne de l’Institut veille sur son œuvre !

26 mai 2018

Peu d’églises se prêtent aussi bien à la liturgie d’une messe pontificale que celle de la Sainte-Trinité de Wil. Avant le début de la messe solennelle, notre Supérieur général donne le sacrement de la confirmation à de nombreux fidèles.

Comme nous sommes à la fin de l’octave de la Pentecôte, le "Veni Sancte Spiritus" sera chantée pour la dernière fois. Jadis on trouvait à sa place dans le Missel romain le "Sancti Spiritus adsit nobis gratia", composé par saint Notker, un moine de Saint-Gall qui vécut de 840 à 912. Le diocèse de Saint-Gall fête son saint de manière appropriée, le 7 mai par une célébration de seconde classe.

Ci-dessous une traduction (libre) en français des premières lignes du Sancti Spiritus adsit nobis gratia :

Que l’Esprit-Saint qui nous assiste nous donne la grâce pour que nos cœurs deviennent son habitation dont ont été expulsés tous les vices spirituels. Esprit-Saint, lumière des hommes, chassez de notre âme les horribles ténèbres. Vous qui aimez toujours les pensées sages, répandez votre onction avec clémence dans nos sens.

2 juin 2018

En fait, tous les fidèles de la Fraternité devraient appartenir au Tiers-Ordre ! C’est la conclusion que je donne à mon sermon à l’occasion de la réunion nationale du Tiers-Ordre à Oensingen. Malheureusement, seuls ceux qui sont déjà membres et qui participent à la réunion entendent ces paroles.

Pourquoi les fidèles devraient-ils devenir membres du Tiers-Ordre ? La réponse est dans les statuts : « Les membres du Tiers-Ordre participent aux grâces de la Fraternité acquises par les prières et les mérites de ses membres ». Cela signifie-t-il que l’on reçoit des grâces sans rien faire ? Pas vraiment ! Les membres de l’Ordre ont des obligations différentes et contribuent ainsi au bien de la Fraternité et à la sanctification de ses membres.

Pour la plus grande joie de tous, quatre personnes font leur profession devant le tabernacle ouvert. Les nouveaux membres reçoivent une médaille de saint Pie X et un crucifix.

3 juin 2018

Chers fidèles de la chapelle Sainte-Thérèse de Bâle, vous pouvez être fiers de votre procession de la Fête-Dieu ! Le Saint-Sacrement est porté vers trois reposoirs dignes et magnifiquement situés, sur un itinéraire varié à travers les rues du quartier et le parc Hornburg. Il est accompagné par une excellente fanfare, des servants de messe éveillés et des fidèles profondément recueillis.

C’est le roi des rois que nous portons à travers la ville « royale ». Bien que l’origine du nom de Bâle soit controversée, il est concevable que le nom latin "Basilea", vienne en fait du grec et signifie "royal".

Puisse notre procession de la Fête-Dieu de Bâle rester toujours royale !

10 juin 2018

Deux atouts favorisent l’apostolat de la Fraternité Saint-Pie X à Lausanne : la chapelle de Montolivet et l’école Notre-Dame-des-Champs. De plus, la paroisse est prise en charge par un prêtre qui s’intègre parfaitement dans le milieu. Lausanne semble être la communauté du district rassemblant le plus haut pourcentage d’universitaires.

Aujourd’hui, fête de la paroisse qui débute par une messe solennelle suivie d’un apéritif et d’un déjeuner communautaire. L’après-midi, dans une atmosphère familiale, fruit de la bonne cohésion des fidèles, les élèves du cours Notre-Dame-des-Champs jouent plusieurs pièces divertissantes.

A noter que parmi les fidèles que j’ai rencontrés se trouvait un descendant direct de saint Nicolas de Flüe. Plusieurs descendants de notre saint national fréquentent nos églises (Zürich, Wil, Lucerne, Oensingen, etc.). Puisque saint Nicolas, par son intercession, a pu empêcher l’invasion des troupes allemandes lors de la deuxième guerre mondiale, ainsi peut-il encore obtenir la grâce à ses descendants directs de rester fidèles à la foi catholique au milieu de cette crise dans l’Eglise.