Journal de route – Mars – Avril 2021

23 Juillet, 2021
Provenance: FSSPX Spirituality

1er mars 2021

Réunion des prêtres de Suisse romande à Genève. C’est devenu une malheureuse habitude depuis quelque mois de devoir changer le programme à quelques jours seulement de l’échéance prévue. Cette réunion, hélas, n’y déroge pas… Non seulement il nous a fallu modifier le lieu de notre réunion, mais aussi trouver un autre orateur. Fort heureusement, nous n’avons rien perdu au change, car au pied levé, c’est le Secrétaire général, l’abbé Foucauld le Roux, qui nous fait la joie de nous entretenir du mystère de la grâce, avec des implications très concrètes dans la crise que traverse l’Eglise.

5 au 7 mars 2021

C’est au tour de Salvan de recevoir sa visite canonique. Elle débute par le Haut-Valais, dans notre belle chapelle de Glis, desservie par l’abbé Niklaus Pfluger, pour se terminer évidemment au noviciat Sainte-Thérèse. Depuis le mois d’août dernier, deux prêtres résident dans la station valaisanne, les abbés Niklaus Pfluger et Pierre-Marie Maret.

C’est beau de voir comment l’œuvre de la Fraternité se développe et s’épanouit dans des circonstances et des lieux tellement différents. Mais est-ce étonnant ? La Fraternité étant d’Eglise, revêt naturellement ce caractère d’universalité, de catholicité. Reste à le concrétiser ! Et ça, c’est un défi continuellement renouvelé.

8 mars 2021

En ce lundi, tous les recteurs de nos différentes écoles de Suisse allemande se retrouvent à Wangs pour aborder différents sujets. La question de la protection des enfants revient sur le devant de la scène. On nous reproche parfois de ne proposer que des solutions théoriques à des situations douloureuses que l’on a pu connaître, mais sans rien entreprendre de concret. Que l’on se rassure, ces problématiques nous tiennent à cœur et ces réunions nous permettent justement d’entreprendre et de mettre en place des mesures de prudence qui assurent un travail d’éducation serein et efficace.

13 et 14 mars 2021

En temps de Covid, on a besoin plus que jamais de soldats du Christ et de bons chrétiens. Même si l’assistance est considérablement limitée, ce qui n’est pas facile de réaliser au sein d’une même famille, Mgr de Galarreta nous fait l’honneur d’administrer le sacrement de la confirmation à Oensingen le samedi, puis à Lucerne le dimanche.

17 et 17 mars 2021

A Rickenbach débutent deux jours de comptabilité intensive. C’est la réunion annuelle de toutes les associations du District, propriétaires de nos chapelles et de nos écoles. Même s’il n’y a rien de très mystique dans ces chiffres, c’est une partie importante du bon fonctionnement de nos œuvres. Un constat est particulièrement très consolant : malgré les restrictions et la réduction de certains offices depuis le mois de mars 2020, la générosité des fidèles est restée toujours aussi constante et nous permet de poursuivre nos œuvres de manière sereine : soyez-en tous bien remerciés !

19 mars 2021

En notre terre d’Helvétie, il reste encore quelques cantons où la fête de saint Joseph est chômée, comme dans le canton de Schwytz. Voilà donc une excellente raison pour visiter notre chapelle de Goldau et faire la connaissance des fidèles. Et quelle n’est pas ma joie, à l’occasion de cette cérémonie, de découvrir une belle délégation de fidèles du canton du Tessin. Fréquentant habituellement nos chapelles d’Italie, les voilà malheureusement privés de messes depuis la pandémie et les difficultés pour traverser la frontière italienne. Mais c’est beau de voir qu’ils n’hésitent pas à faire un peu plus de route pour bénéficier des saints mystères.

20 mars 2021

Samedi de Sitientes. C’est le jour des ordinations aux ordres mineurs et au sous-diaconat en notre séminaire d’Ecône. Nous avons la joie de voir deux séminaristes suisses recevoir les derniers ordres mineurs, nos abbés Marc-Antoine Moulin et Jean-Baptiste de Sereys. Mais combien le pas symbolique fait par les candidats au sous-diaconat est marquant ! Il signifie la volonté ferme de s’engager pour toujours au service du Maître, ce qu’a fait notre cher abbé Dylan Carron. Deo Gratias !

22 et 23 mars 2021

C’est le prieuré d’Enney qui accueille la réunion des prieurs de Suisse pour deux jours. La présence de confrères des deux langues n’est pas choses aisée en la circonstance, mais les qualités linguistiques de l’abbé Weber permettent de lever la barrière de la langue !

A cette occasion, nous avons la joie d’écouter le discours posé et argumenté de l’abbé Arnaud Sélégny sur la question des vaccins : on apprécie ces explications claires et argumentées. Sur ces sujets sensibles, il nous faut du recul et de l’objectivité, ce qui devient vite impossible, si le débat reste passionné.

Pour nous vacciner ensuite contre tout ennui dans l’apostolat, l’abbé Henry Wuilloud nous emmène faire un tour de son apostolat aux quatre coins du continent africain. Les confrères sont intéressés, mais se gardent bien de le montrer… On ne veut pas forcément donner de mauvaises idées aux supérieurs !

28 mars 2021

Dimanche des Rameaux et début de la Semaine sainte. C’est un défi bien exigeant pour les prêtres d’organiser les cérémonies avec dignité et de faire en sorte que les fidèles puissent en nombre y assister !

1er au 4 avril 2021

J’ai l’honneur de me trouver à Monthey pour les cérémonies du Triduum pascal. Ici, comme dans les nombreuses autres chapelles de Suisse, les offices sont doublés, voir triplés – règles sanitaires obligent. On n’est donc pas de trop à deux prêtres, avec l’abbé André Maret, pour assurer les offices de ces jours saints, et c’est beau de voir la ferveur des fidèles pour participer à ces splendides cérémonies.

« O Felix culpa – ô bienheureuse faute » chante la liturgie… alors on ne pouvait s’empêcher de laisser échapper un « o felix corona », car le bon Dieu tire toujours du mal un plus grand bien.

Les temps ne sont pas simples, certes, mais il est certain que nous pouvons aussi sortir raffermis de cette crise et surtout convaincus de l’importance des sacrements dans notre vie !

7 avril 2021

Jour de réunion à Oensingen pour tous les frères en poste en Suisse. Il faut avouer que nous les oublions parfois ces chers frères : c’est vrai qu’ils sont tellement discrets et pourtant si efficaces ! Ce n’était déjà pas simple de les arracher de leur prieuré, mais l’abbé Lovey a réussi ce tour de force de les réunir tous… Enfin presque : il manquait juste à l’appel notre cher Bruder Franz, cloué sur son lit d’hôpital par une chute malheureuse en début de Semaine Sainte. Mais, pas de quoi lui faire perdre le sourire !

11 avril 2021

Devant les restrictions annoncées en France en raison du Covid-19, j’ai bien hésité à prendre la route pour le lointain Berry afin de participer aux cérémonies du dimanche de Quasimodo… Mais comme deux religieuses compatriotes prononçaient leurs vœux perpétuels dans la Congrégation des Sœurs de la Fraternité, je ne pouvais manquer l’occasion !

C’est au cours de cette belle cérémonie que les religieuses viennent faire leur oblation et puiser à l’autel la force de leur don total au quotidien.

La plus grande difficulté de la journée aura quand même été de réunir toutes les Sœurs de notre pays sur un même cliché !

Un dernier point à mentionner, sinon je ne serai plus accepté à Ruffec… les vocations suisses romandes se font rares chez nos Sœurs, et c’est un euphémisme !

20 avril 2021

C’est le jour des obsèques de Dominique Rion, père de l’abbé Michel Rion, que la montagne a emporté au seuil de ses 50 ans. Son fils, en poste au Canada, n’a pu venir pour l’enterrement de son papa à cause du coronavirus. La technique a tout de même permis qu’il nous fasse parvenir un touchant message par vidéo interposée.

La croix et l’épreuve sont toujours plus simples à prêcher qu’à pratiquer. Mais le Bon Dieu est le maître de la vie, il passe comme un voleur, en ne nous épargnant ni les doutes ni les questions…

En même temps, c’est dans l’épreuve que l’on voit cette vraie solidarité chrétienne. Non pas des mots creux et des fleurs sans lendemain, mais une chaîne de prières qui nous encourage et élève notre regard : la seule chose qui compte c’est le bonheur éternel, pour le reste, Dieu y pourvoira.

Pour nous, que Dieu a laissés en ce pèlerinage terrestre, je ne peux m’empêcher de citer les sages paroles d’un ancien supérieur de district qui a fait les beaux jours de ces feuilles de route : « Et dire qu’on continue à aimer nos montagnes ! »

23 au 26 avril 2021

Visite canonique du prieuré de Sierre. Elle débute à l’école Fleurs de Mai. Dans une école, il y a évidemment toujours des choses à améliorer et à corriger, les critiques sont naturellement les bienvenues, mais on ne peut être qu’admiratif du travail qui se réalise chaque jour pour l’éducation de nos enfants.

Cheville ouvrière de Fleurs de Mai, on ne peut omettre de citer notre cher Dominique Carron, directeur de l’école, qui a dû prendre quelques cheveux blancs de plus en voyant un de ses anciens élèves se transformer en « inspecteur ».

Sinon, l’apostolat du Valais central se développe bien sous l’impulsion de nos abbés et les familles sont toujours plus nombreuses ! Il n’y a plus que les bâtiments du prieuré qui auraient besoin d’un coup de jeune… Mais cela, c’est une autre histoire !

t.f.