Journal de route – Août 2020

17 Octobre, 2020
Provenance: FSSPX Spirituality

1er août 2020

La chronique commence avec un peu d’avance… mais c’est pour vous narrer un moment important pour notre district, qui plus est le jour de la fête nationale : le pèlerinage de Bourguillon. En raison des restrictions en vigueur, l’organisation d’un tel évènement est toujours un peu l’inconnue, mais Notre-Dame de Bourguillon, qui avait protégé les lépreux jadis, ne pouvait pas manquer de nous protéger d’autres virus et surtout de nous guérir de nos maladies spirituelles.

La messe est célébrée par un nouveau prêtre, l’abbé Michel Rion, prêt à partir pour le lointain Canada. De son côté, l’abbé Schreiber nous livre son testament spirituel de supérieur de district dans sa belle homélie sur la vocation et la prière.

15 août 2020

C’est le jour officiel dans la Fraternité du changement de poste. Et c’est avec une grande joie qu’il m’incombe de débuter à Enney ce mandat de supérieur de district. L’abbé Lukas Weber, après être resté prieur sans prieuré une année complète, retrouve enfin un poste avec un vrai territoire !

Mais c’est en terrain connu qu’arrive notre cher abbé, lui qui avait acheté à l’époque la colonie « Plein soleil » devenue depuis maison « Domus Dei ». Entre-temps, les enfants qu’il a baptisés ont eu à leur tour des enfants qu’il retrouve pour les cours de catéchisme. Oh oui, le temps passe vite !

16 août 2020

Accueil de l’abbé Gregor Imholz à Granges-Paccot. La paroisse s’est à peine remise du départ de son vénéré desservant, l’abbé Heinz Mörgeli, après 18 ans de bons et loyaux services, qu’il faut déjà accueillir le nouveau desservant. Mais le sourire accueillant et le regard paternel de notre cher abbé a vite dissipé les inquiétudes des plus méfiants !

17 août 2020

Au prieuré de Rickenbach, ce sont les adieux à notre cher abbé Schreiber. La communauté n’a pu manquer de lui faire un présent avec un brin de malice. Après un déballage long et fastidieux, le cadeau est un peu surprenant : un caillou ! Pas n’importe quel caillou bien sûr, c’est un caillou du Ranft, mais ce n’était en fait que le socle d’une belle statue en bois de saint Nicolas de Flüe.

En tout cas, bon courage au nouveau directeur de Zaizkofen et on espère qu’il n’oubliera pas la Suisse dans les profondeurs de la Bavière : saint Nicolas y veillera !

22-23 août 2020

Notre triste Covid-19 avait bien mis quelques grains de sable dans les rouages, mais c’est une édition priante et fervente que cette édition 2020 du Flüeli. Il est toujours impressionnant de voir des gens de tout âge passer la nuit à prier pour notre pays et c’est inutile de dire combien cela est nécessaire !

C’est une joie aussi de voir que les fidèles ont compris que l’essentiel se trouve là, dans la messe et la prière ; en tout cas, ce n’est ni la peur ni les thèses les plus contradictoires qui doivent nous arrêter ou nous détourner de l’essentiel.

25-27 août 2020

Premier voyage dans nos trois prieurés du Valais. C’est édifiant et admirable de voir le dévouement de nos prêtres ; sans parler de l’humilité de ces prêtres d’expérience devant leur jeune nouveau supérieur.

Les fidèles se demandent parfois quelle logique suit les itinéraires des prêtres le dimanche. En effet, voilà désormais Salvan qui dessert Brigue et Sierre qui donne un coup de main à Monthey. Même si nous y sommes attentifs, ce ne sont fort heureusement pas les motifs économiques qui nous guident, mais c’est un ensemble de facteurs plus ou moins complexes. Au final, c’est le salut des âmes qui nous importe et qui guide nos décisions, même si la logique humaine s’y perd un peu…

30 août 2020

Grande fête paroissiale à Monthey et c’est une invitation du prieur, l’abbé André Maret, qu’on ne peut refuser ! Quelle joie de se trouver au milieu de toute cette jeunesse et quelle belle tradition du prieur de féliciter par un petit présent les mamans qui ont eu un enfant dans l’année. Après cela, dire que le soleil n’était pas présent reste un détail presque passé inaperçu.                                 t.f.