Journal de route du District Juin - août 2019

Journal de route du District – Juin - août 2019


– 15 juin 2019

Tous les samedis pendant six mois, l’abbé Matthias Grün, prieur d’Oberriet, a suivi un cours de perfectionnement pour les personnes occupant des tâches de direction.

D’importantes fonctions de management ont été abordées et discutées comme :

•  la place centrale du chef – non pour lui-même – mais pour servir les autres,

•  sa responsabilité à l’égard des collaborateurs et du bien de l’entreprise,

•  l’organisation du travail axée sur les objectifs à atteindre,

•  la capacité de motiver les collaborateurs pour le succès de l’entreprise.

•  la maîtrise de diverses techniques de communication, de résolution de conflits et de médiation. 

Ce cours, dont c’est aujourd’hui le dernier jour, fut attrayant et dispensé avec compétence. Nous sommes certains que notre confrère mettra toute son énergie à pratiquer ce qu’il a appris.

– 16 juin 2019

C’est la première fois que je participe à la kermesse de Genève. Une grande fête paroissiale avec un bon repas, plusieurs stands de vente bien fournis et des jeux pour les petits et les grands.

Clou de la journée : une pièce de théâtre sur la vie de saint François d’Assise, jouée par les enfants de notre école.

A noter également que Pierre Laurençon est arrivé du Valais avec une nacelle s’élevant jusqu’à 28 mètres. Ce ne sont donc pas toujours que les prêtres qui tirent les gens vers le haut ! Les 28 mètres de hauteur donnent une vue vertigineuse sur le bâtiment de l’école et la maison des sœurs, mais aussi sur une partie de la ville de Genève. Comme le vent souffle, l’engin oscille un peu d’avant en arrière. Mais un bon dosage de confiance en Dieu et dans la technologie permet de jouir du spectacle sans que les nerfs ne soient trop tendus !

– 21-23 juin 2019

Fin du parcours scolaire pour douze jeunes filles de Schönenberg qui obtiennent leur diplôme de maturité. De ces douze diplômées, sept viennent d’Allemagne et cinq de Suisse.

Sur l’invitation à la remise des diplômes, les jeunes filles ont fait figurer la merveilleuse citation de saint Augustin : « Confiez votre passé à la grâce de Dieu, le présent à son amour et l’avenir à la Providence. » Cette phrase fut la devise de toute la journée et trouva un écho à plusieurs reprises dans les allocutions.

La fête s’est déroulée dans un cadre des plus dignes : le matin une messe solennelle, l’après-midi plusieurs discours de haut niveau, une courte pièce de théâtre, la remise officielle des diplômes aux gymnasiennes et pour terminer, voici que les petites de sixième prennent congé cordialement – et parfois avec un brin de malice – des diplômées en faisant ressortir quelques traits de caractère de leurs anciennes camarades.

Nous ne pouvons douter qu’au paradis les chants soient célestes. Mais nous pouvons bien nous demander si les chanteurs là-haut parviennent sans effort à surpasser les magistrales interprétations des écolières de Schönenberg ?

Espérons que la citation de saint Augustin ne soit pas la devise d’un seul jour, mais qu’elle façonne toute la vie de ces jeunes adultes, en sorte qu’elles soient toujours sous la protection de la Divine Providence.

– 4 juillet 2019

« Chères élèves, aujourd’hui vous dites au revoir à votre enfance pour entrer dans le monde du travail. Vous êtes au carrefour d’une nouvelle vie. Promettez devant votre Dieu et votre Seigneur, devant vos parents et vos enseignants et devant toute l’Eglise que vous voulez rester de vraies chrétiennes. Qu’aucun respect humain, qu’aucune tentation et séduction ne vous séparent jamais de Dieu et de son Eglise. Vous savez ce que vous avez à faire maintenant. Pendant des années, on vous a enseigné la sainte foi. Vous la connaissez, vous savez ce que Dieu attend de vous. Par la sainte confession vous avez purifié votre âme de tous les péchés de votre vie passée. Ce matin, chacune d’entre vous s’est consacrée au Sauveur par la sainte communion. Vous êtes venues avec une sincère conviction et une ferme détermination pour professer votre foi et proclamer votre fidélité ».

C’est avec ces mots que débute aujourd’hui en l’église de Wil, la cérémonie de remise des diplômes, dont le point culminant est le renouvellement des promesses du baptême. A la fin de leur scolarité obligatoire, dix étudiantes attendent avec impatience et peut-être un peu de nervosité ce que l’avenir leur réservera.

Comme chaque année, cette fête commence par une grand-messe chantée par les élèves des 1ère et 2ème années supérieures. La musique embellit la cérémonie et donne à l’événement une solennité particulière. Après la messe et le renouvellement des promesses de baptême, la fête se déroule dans la salle de sport, où les désormais anciennes étudiantes exposent de nombreuses photos : certaines proviennent de leur enfance, d’autres du voyage de fin de scolarité, et enfin on y trouve aussi quelques photos de classe.

Après la remise des diplômes par les enseignants, le recteur félicite également les élèves et remet à chacune d’elle un petit présent. Puis c’est le passage à la salle à manger élégamment décorée, où un véritable festin attend les invités. Le point d’orgue culinaire est sans doute la présentation en procession solennelle des dix gâteaux confectionnés par les étudiantes diplômées. Chaque gâteau est plus beau que l’autre, c’est l’embarras du choix… mais il faut bien choisir, car les goûter tous serait quelque peu intempérant !

Il ne me reste qu’un souhait à exprimer pour toutes celles qui s’en vont : que Dieu vous garde !

– 16 juillet 2019

Fête de Notre-Dame du Mont Carmel. Nos pensées vont naturellement en ce jour à nos carmélites de Chexbres. Bien qu’elles vivent dans un certain isolement, elles sont présentes dans le cœur de nombreux fidèles. Depuis une dizaine d’années le KJB de Littau-Goldau a pris l’habitude d’aider les sœurs pour l’entretien de l’environnement du monastère. Cette année, à la grande joie des carmélites, ils ont pris l’initiative de construire un magnifique chemin de croix dans le jardin du cloître. Deo gratias !

– 21 juillet 2019

L’abbé Jean-François Mouroux célèbre aujourd’hui ses 10 ans de sacerdoce. Parallèlement, il prend également congé de sa fidèle communauté d’Onex. Par gratitude, les fidèles ont composé pour lui une petite chanson. Souvent une chanson vaut mieux que mille mots. La voici :

Les Genevois organisent une fête
Et leur prieur est tout ému.
Demain il va quitter sa chère paroisse
Sur cette chaire il ne montera plus.

En sept ans il nous a enseigné
Et a prêché la charité.
Il a organisé de belles quêtes,
Et a pu rembourser toute la dette.

Désormais l’Europe n’est plus qu’un rêve.
L’avion va bientôt décoller.
Sous le préau l’assistance se lève,
Une dernière fois vos ouailles vont chanter.

Adieu Monsieur l’abbé Mouroux!
On ne vous oubliera jamais.
Et tout au fond de notre cœur,
Ces mots sont écrits désormais.

Nous vous offrons ces quelques fleurs,
Pour dire combien on vous aimait.
On ne vous oubliera jamais.
Adieu Monsieur l’abbé Mouroux!

– 28 juillet 2019

« Une bonne action qu’on laisse mourir sans en parler, en tue mille autres qui seraient venues à la suite. » Je suis sûr que cette citation de William Shakespeare correspond bien à l’atmosphère de la fête organisée par les fidèles de Wil pour prendre congé de leur prieur, l’abbé Stefan Pfluger.

Bien sûr, nous travaillons tous pour la gloire de Dieu. Mais un bon mot, un petit geste ou un simple merci ravit le cœur et le remplit d’un nouveau courage. En ce dimanche, ce n’est pas seulement un bon mot ni un petit geste : chaque fidèle de Wil a voulu exprimer à sa manière à l’abbé qui s’en va, sa gratitude et ses remerciements. Contributions musicales, sketches amusants, chants divers, buffet de gâteaux préparés avec amour, cadeaux officiels se sont succédés avec bonheur.

Chers fidèles de Wil, je ne laisserai pas votre bonne action de ce jour mourir sans en parler !

– 1er août 2019

Plus de 400 fidèles participent au pèlerinage de Bourguillon 2019 qui débute par une messe solennelle en l’église de Treyvaux. Grâce à une organisation impeccable, tous les pèlerins rejoignent en bonne forme le sanctuaire de Bourguillon après quelques heures de marche. Plusieurs séminaires sont représentés : Ecône par son directeur, Zaitzkofen par son sous-directeur et La Reja par un frère.

– 17-18 août 2019

Le pèlerinage de Flüeli 2019 demeurera certainement gravé dans les esprits. Non seulement la météo a bien joué le jeu, mais tout la manifestation a été imprégnée d’un esprit surnaturel.

Lorsque au cours de la marche l’abbé Severin Zahner met en lumière de manière vivante l’esprit de sacrifice, les pèlerins peuvent immédiatement le mettre en pratique et ils ne se laissent pas vaincre en générosité : bonne humeur sans aucune plainte malgré quelques cloques et autres petits bobos, sacrifice du match de foot et silence nocturne. Les fruits de tous ces sacrifices ne se font pas attendre et de belles grâces pleuvent sur les nombreux pèlerins et à leurs intentions. 

Cette année, deux temps forts couronnent l’événement : samedi soir, l’abbé Markus Niederberger célèbre une messe d’action de grâce en l’honneur de son jubilé sacerdotal d’argent, et dimanche, l’abbé Christian Bouchacourt, second assistant général de la Fraternité, nous fait l’honneur de sa présence en célébrant la grand-messe. Il adresse à la nombreuse assistance un mémorable sermon sur l’Eglise et notre amour pour l’Eglise.

Petite déception pour les amateurs de statistiques, je ne peux pas préciser le nombre exact des pèlerins participant à la marche. Une personne en a compté 434, une autre 457 ! Un nombre néanmoins impressionnant, grâce aux sœurs et aux pèlerins de Suisse occidentale fortement représentés.