FSSPX Nouvelles & Événements

Suisse : vers l’interdiction de distribuer le coran dans la rue ?

03 Octobre, 2017

Le 21 septembre 2017, la chambre basse du parlement suisse, le Conseil National, a voté l’interdiction de distribution de corans dans la rue à des fins de recrutement, par 109 voix contre 64. La motion adoptée avait été déposée en juin 2017 par Walter Wobmann – conseiller national membre de l’Union Démocratique du Centre (UDC) – et intitulée : « Interdire l’organisation salafiste Lies ! et stopper la propagation de la doctrine djihadiste ». Mais après ce vote, le Conseil des Etats doit encore se prononcer, annonçait un communiqué de l’Assemblée fédérale, le même jour.

La motion demande l’interdiction en Suisse de l’organisation salafiste Lies ! basée en Allemagne, et d’autres organisations poursuivant les mêmes objectifs et de faire le nécessaire pour éviter, dans la mesure du possible, la tenue de ‘séances de recrutement’ organisées sous couvert de distributions du coran dans les villes suisses ou sur Internet. « Ces plateformes visent à attirer des jeunes vers le djihadisme », déclare Walter Wobmann.

Prises isolément, les actions de distribution du coran ne constituent pas en soi une menace pour la sécurité intérieure ou extérieure de la Suisse, avait opposé le ministre de la défense Guy Parmelin. Bien qu’un an auparavant, Lothar Janssen, président de l’Institut suisse pour l’évaluation de la violence, déclarait : « Ces gens distribuent certes le coran de manière sympathique, mais ils sont tout sauf gentils. Ce sont des manipulateurs. Ils mettent en place un terrain favorable à la radicalisation des personnes instables ».

Le 6 septembre 2017, le Conseil fédéral, en réponse à la motion déposée, avait « proposé de rejeter la motion », avançant que la liberté d’opinion et de croyance ainsi que la liberté de réunion et d’association sont des droits fondamentaux dont la restriction doit être justifiée par un intérêt public. Pour pouvoir interdire Lies !, – qui a pour objectif “un coran dans chaque foyer !” –, « on ne dispose pas actuellement de preuves suffisantes attestant de l’existence d’une structure organisationnelle en Suisse », a expliqué le conseiller fédéral… qui dit dans le même temps « tenir pour probable que la campagne Lies ! a contribué ou contribue à la radicalisation de personnes ou à leur recrutement pour des voyages à des fins djihadistes ». – Où est la cohérence ?

Lies ! a été lancée en Allemagne par le germano-palestinien Ibrahim Abou Nagie, qui en 2005 avait fondé “Die wahre Religion” (La vraie religion) avec Pierre Vogel également promoteur de l’islam radical germanique, « pour tenter de sensibiliser, en premier lieu, les enfants et les adolescents à leur vision de l’islam », expliquait France24 le 15 novembre 2016. A l’automne 2011, la distribution gratuite de corans avec été lancée en Allemagne par Abou Nagie, soutenue par une campagne de médiatisation, avec pour objectif d’en répandre 25 millions. L’organisation s’est étendue depuis à toute l’Europe. Rappelons que le 11 novembre 2016, les autorités allemandes avaient pris la décision d’interdire La vraie religion pour trouble à l’ordre public. Le 15 novembre, une vaste opération policière menée dans 60 villes du pays perquisitionnait 200 appartements ou bureaux de l’organisation salafiste “Die wahre Religion” jugée responsable du recrutement de jeunes, sous couvert d’enseignement religieux, pour l’organisation terroriste Etat islamique en Syrie et en Irak.